A propos de la catégorie Logiciels libres dans l'éducation

Solutions libres visant prioritairement l’éducation et pouvant être mises en œuvre dans les établissements scolaires.

Buts principaux :

  • diffuser des informations sur les outils libres existants afin qu’ils trouvent un plus large public,
  • parler des outils libres développés par l’État ou par des financements publics,
  • proposer des pistes pour les établissements, les collectivités, … qui chercheraient à mettre concrètement en œuvre des solutions libres,
  • centraliser/relever des demandes, des besoins, des manques venant du terrain (des utilisateurs dans les établissements scolaires) pour avoir une idée des besoins de développement.

J’adhère au projet, mais je pense qu’il ne faut pas négliger l’aspect stratégique des applications utilisées dans les fonctions support de l’éducation. Si l’équipe administrative et de direction d’un établissement utilise des logiciels libres, elle sera beaucoup plus encline à soutenir et promouvoir les initiatives dans ce domaine de la part des enseignants.

De même, il faut obtenir des instances académiques et des corps d’inspection le strict respect du référentiel général d’interopérabilité, et le bannissement des formats privateurs dans la communication de l’institution.

Enfin, si nous sommes d’accord avec ce qui précède, j’assurerai ici (pas tout seul j’espère) la promo de la démarche OpenAcadémie, qui consiste à fabriquer des logiciels ad hoc pour des besoins spécialisés des établissements secondaires, et j’espère au-delà. Exemples de réalisations :

  • Mobilisco, gestion des voyages pédagogiques (relations avec les familles, gestion financière)
  • Gemasco, gestion des manuels scolaires (gestion du stock, remise et reprise des manuels, facturation des non-retours)
  • Dossiersco, pré-remplissage des dossiers d’inscription et de réinscription pédagogique
  • DiagEcolo, outil de recension des actions d’éducation au développement durable
  • et une liste d’une vingtaine d’idées de logiciels qu’on n’a pas le temps de développer !
1 Like

Salut,
J’ai donc modifié la description en remplaçant « terrain (enseignants) » par « terrain (des utilisateurs dans les établissements scolaires) » pour prendre en compte tous les échelons.
Cordialement.

1 Like

Bonjour,
Je me demande si la référence à une « sphère des spécialistes » n’est pas contreproductive.
Beaucoup d’étudiants de l’ESPE où j’enseigne utilisent la suite LibreOffice sans être des « spécialistes ». Ils seront bientôt ou sont déjà des enseignants.
Je proposerais donc la formulation suivante :
" diffuser des informations sur les outils libres existants afin qu’ils trouvent un plus large public et qu’ils démontrent leur efficience en contexte professionnel "
Cordialement,
Ergatif

Salut,

Justement il s’agit bien de dépasser la sphère des « spécialistes » à laquelle restent trop souvent cantonnées des solutions libres parfaitement fonctionnelles. Mais si la mention « afin qu’ils dépassent la sphère des spécialistes » risque de faire peur, je la remplacerai par « afin qu’ils trouvent un plus large public ».
Concernant LibreOffice, il n’est pas spécialement conçu pour l’enseignement : il s’agit d’un logiciel généraliste donc selon moi trop « fourre-tout » par rapport au domaine de l’éducation. On ne devrait donc en parler sur ce forum que pour exposer des usages spécifiques (par exemple, comment réaliser un emploi du temps avec des macros ; des étiquettes, etc…) ou des extensions dédiées à l’éducation.

Il me semble qu’il ne s’agit plus de démontrer ou de se justifier (sinon on risque de se retrouver avec ces sempiternels trolls des pros et cons logiciels libres) mais de proposer des alternatives éprouvées aux logiciels propriétaires.
Ceux qui viendront sur ce forum devraient être des personnes ayant envie d’utiliser les logiciels libres et à la recherche de solutions de ce type. Il ne s’agit pas de convaincre qui que ce soit mais plutôt d’aider à sauter le pas ceux qui auraient envie d’utiliser des logiciels libres.

Cordialement,
ThierryM