Faire la promotion du clavier BÉPO plutôt que de faire travailler l'AFNOR à la conception d'une nouvelle norme française de clavier

Ce sujet intervient en réaction à l’annonce fin janvier, par le Ministère de la culture, de la mise en place d’une commission afin de créer une norme française de clavier qui permettrait de taper correctement et facilement en français.

Avec toutes les particularités de notre langue (Ç ç À à É é È è Ê ê œ æ etc … ) et des langues régionales qui sont pour certaines difficilement accessibles avec un clavier AZERTY.

L’article du monde du 19 janvier dernier :

« Avec le clavier Azerty, « il est presque impossible d’écrire en français correctement »

J’ai été choqué ainsi d’apprendre que de l’argent publique allait être dépenser inutilement pour un problème qui a déjà une solution toute trouvée : le Clavier BÉPO !!!

Développer de manière communautaire sous le modèle du DVORAK du nom de son créateur, il répond également à la problématique de l’ergonomie et ainsi participe à la réduction TMS, problème de santé grandissant avec la généralisation de l’outil informatique.

Bref !

Le site de la communauté BÉPO vous expliquera beaucoup mieux que moi toutes les problématiques liées à l’utilisation des claviers AZERTY / QWERTY et tous les avantages du passage au clavier BÉPO et même si possible orthogonal.

http://bepo.fr/wiki/Accueil

J’ai pour ma part déjà fait un courrier début février au ministère de la culture afin de faire connaitre cette solution et « nous » éviter des dépenses inutiles pour un résultat de toutes façons moins intéressant que le BÉPO puisque dans la démarche annoncée on ne parle en aucun cas d’ergonomie.


Pour ceux qui souhaiteraient si essayer rapidement, un budget de 3,90€ pour les autocollants, un petit logiciel fourni sur le site de la communauté BÉPO, 2 minutes d’installation (un petit peu plus pour les autocollants) et le tour est joué !

Les autocollants sont disponible sur internet par la société clavier-azerty.

Pour l’installation, se référer au site BÉPO donner plus haut, menu Installation.

Et pour travailler la frappe, j’ai pour ma part utiliser Klavaro.


Un petit film animé pour nous expliquer l’archaïsme de nos claviers et les solutions existantes :

« Qwerty, azerty, dvorak et finalement le bépo…»

Le site de Typematrix propose un VRAI clavier ergonomique, le TM2030, et propose, entre autres, la disposition BÉPO.


Pour ceux qui se déciderait à passer au clavier Typematrix, le plus rentable est de mettre en place une commande groupée et de contacter directement la société pour négocier un tarif. Pour une commande au final de 10 claviers, j’ai pu obtenir un tarif « clavier + skin » de 70€.

4 Likes

Créer une norme française est en principe de la compétence de l’AFNOR sous tutelle du ministère de l’industrie. Il faudrait peut être les informer de l’existence de ces travaux préalables « BEPO ». A eux de voir ensuite si il convient de les prendre en compte. A priori le ministère de la culture saisi d’un courrier devrait transmettre l’information, mais une copie adressée directement est peut être utile en complément.

Patrick

Bonjour,
Est-ce que vous avez une idée sur le temps à consacrer pour l’apprentissage du clavier Bepo, pour commencer à pouvoir en tirer un bénéfice ?

Bonjour,

Me concernant, j’ai travaillé ma frappe à 10 doigts avec Klavaro de manière quotidienne pendant 2 / 3 mois, peut être à raison de 20 à 40 minutes par jour. Mon niveau de frappe me convient déjà amplement. Je tape plus vite qu’avant, à 10 doigts (ce que je ne faisais pas avant) et je connais mon clavier (je ne cherche plus de touche).

Je pourrais encore améliorer ma frappe mais je n’en ressens pas l’utilité pour l’instant. Le confort est déjà énorme de pouvoir taper à 10 doigts, et non plus à 2, et sans gymnastique infernale.

Revenir à l’Azerty est par contre un vrai cauchemar. Je le fais. Mais si j’ai la possibilité de basculer en BÉPO, je ne m’y attarde pas.

Le passage au clavier orthogonale apporte également un vrai plus en terme de confort.

1 Like

Bonjour Patrick,

Je veux bien faire cette démarche d’informer l’AFNOR ou le Ministère de l’industrie (lequel des 2 d’ailleurs), mais entre-temps j’ai pu constater sur le site de l’AFNOR que la consigne serait de se baser sur l’AZERTY pour le nouveau modèle de clavier. Principe totalement aberrant.

http://www.afnor.org/groupe/espace-presse/les-communiques-de-presse/2016/janvier-2016/claviers-informatiques-3.0-une-norme-pour-mieux-orthographier-la-langue-francaise

Cyril

1 Like

Bonjour

L’AFNOR et le ministère de la culture sont parfaitement au courant de l’existence du bépo. L’association ERGODIS qui s’est crée pour soutenir le bépo est associée à la démarche normative. Le bépo est d’ailleurs donné en exemple dans la plaquette que l’on peut télécharger via le lien ci-dessus sur le site de l’AFNOR (3eme note : Livret « Vers une norme française pour les claviers informatiques ». : http://www.culturecommunication.gouv.fr/content/download/132976/1439046/version/1/file/Repère_claviers_enligne.pdf)

La norme sera très certainement basée sur l’azerty, les signes de rejet d’un changement important de disposition ont été nombreux. Mais une disposition alternative telle que le bépo pourrait avoir une place dans la norme.

L’aspect ergonomie n’est pour l’instant pas pris en compte dans la démarche, seul le ministère de la culture se serait en effet penché sur le problème des claviers et l’ergonomie ne fait pas partie de leur champ d’action. L’AFNOR a certainement tenté d’élargir le débat auprès des autres ministères mais ça n’a pas du prendre.

Cordialement

Jeff

Bonjour,

Si « l’AFNOR et le ministère de la culture sont parfaitement au courant de l’existence du bépo », pourquoi alors dépenser inutilement de l’argent à aller « élaborer » une nouvelle norme de clavier. "Le bépo est « d’ailleurs donné en exemple dans la plaquette … », quelle douce plaisanterie. Il n’apparaît que dans la sitographie en toute fin et sans même une ligne de présentation dans le document.

Je veux bien admettre qu’il y ait du rejet vis à vis d’un nouveau modèle de clavier, je le constate tous les jours. Mais comment faire avancer les choses si on explique jamais rien.

Le bépo existe, il est abouti tant pour la frappe du français qu’en terme d’ergonomie. Pourquoi ne pas reprendre ce modèle, le normaliser et en faire la promotion notamment par le biais de l’ergonomie. En expliquant aux utilisateurs que s’ils veulent un clavier leur permettant une frappe correcte en français tout en les préservant des TMS et autres troubles liés à l’usage quotidien des claviers d’ordinateur, il faut utiliser un clavier bépo et si possible orthogonal.

Les français ne sont pas stupides, quoi qu’on en dise. Ils peuvent comprendre, surtout s’ils souffrent déjà de certains problèmes de santé.

Les signes de rejet n’existent d’ailleurs pas pour une certaine population : nos enfants. Depuis quelques années, l’état souhaite équiper nos écoles et donner accès à l’outil informatique dans l’éducation. Pourquoi ne pas les faire débuter avec le bépo, ils en deviendraient les promoteurs dans leur famille et ensuite dans la société. Apprendre avec le bon outil n’est elle pas la bonne manière d’apprendre.

Là, la montagne va accoucher d’une minuscule souris. Rien ne va changer. La modification apportée sera minime et logicielle. Juste de quoi rendre plus accessible nos spécificités et fournir un marquage plus complets des touches afin de les identifier.

Cette norme ne fera rien avancer si ce n’est le prix des claviers, que les fabricants n’oublierons pas d’augmenter avec un joli logo NF.

Cdlt,

Cyril

1 Like

Je suis tout à fait d’accord. J’ai le sentiment que certains veulent justifier leur poste et proposer un truc « made by nous qu’on peut vendre ». Utiliser bépo ou un dérivé signifierait « on a copié sur… » et « on ne peut pas le verrouiller ».

Ça doit en gêner quelques uns en haut lieu… Ou alors c’est juste une débilité de plus comme il en arrive des milliers chaque jour, en France.

Largement d’accord avec Rémy.

J’ai appris à taper à 10 doigts sur le clavier azerty à 11ans… et j’apprends aujourd’hui à taper au bépo.

Ceci dit, il me semble irréaliste d’espérer que les gens vont adopter ce dispositif de clavier (le bépo).
En revanche, il me semble évident de l’apprendre à nos enfants.

« I have a dream » : un clavier tactile (peut-être avec une membrane pour plus de confort) qui puisse de ce fait basculer instantanément d’une disposition à une autre.

Bonjour à tous,

Pour répondre à bcag2 : avec le clavier TypeMatrix 2030, le changement de clavier se fait en changeant de « membrane » (skin) :wink: ; le basculement logiciel est instantanée, par un simple clic, dans le cas de l’utilisation de pkl (portable keyboard layout) fourni sur le [site de la communauté Bépo] (http://www.bepo.fr). Il est très confortable, vraiment ergonomique et de très bonne qualité.

Bonjour

Depuis cet été, la disposition bépo est disponible pour les ordinateurs du ministère de la défense. Il suffit de faire une demande à son responsable SIC local pour qu’il soit installé.

Cordialement

1 Like

bonjour, c’est intéressant comme nouvelle. le mindef achète t il des claviers particuliers ? un marché ? merci

Bonjour

Pour l’instant, de mon point de vue d’usager, je n’ai pas l’impression qu’il y ait une démarche du mindef, mais plutôt l’acceptation que le bépo soit utilisé. Ça reste une démarche personnelle.

Sinon, l’adoption du bépo n’implique pas l’utilisation d’un clavier spécifique, il n’y a aucun problème pour taper en bépo sur le clavier azerty fourni avec le poste de travail (et à l’extrême, c’est même peut-être préférable pour se forcer à adopter les bonnes pratiques dactylo).

De plus, l’offre en claviers marqués en encore relativement restreinte, et la demande probablement encore confidentielle. Un marché ne parait pas adapté (mais ce n’est pas mon domaine).
Par contre il doit probablement être possible de prendre contact au cas par cas avec son responsable HSCT pour un achat particularisé.

Cordialement

Jeff

Comme le dit Remy4cl, le mieux est de passer par un logiciel d’apprentissage pour amorcer l’apprentissage. Personnellement, j’avais fait 2 semaines d’exercices réguliers (plusieurs fois par jour) avec ktouch.

Mon conseil : Apprenez la disposition des touches par cœur ! Je veux dire par là que c’est contre productif de chercher une touche sur son clavier, car on est obligé de soulever ses mains, et on perd la position initiale pour bien mémoriser les mouvements. La solution est donc d’imprimer la carte du clavier, de l’imprimer, et de se la coller au dessus (ou en dessous) de l’écran, pour y jeter un œil en cas de trou de mémoire. On peut aussi créer un raccourci clavier qui affiche la carte à l’écran.

Après 2 mois de frappe un peu laborieuse, j’avais retrouvé une vitesse de frappe raisonnable.

Bonjour

Deux ans après, la norme est enfin sortie. Le bépo et l’azerty « amélioré » y ont une place équivalente ([https://normalisation.afnor.org/actualites/faq-clavier-francais/].
La disposition bépo est même reconnue comme étant la plus adaptées à la saisie du français.

Reste à s’appuyer sur cette norme pour faciliter, en lien avec la DGLFLF, la diffusion du bépo au sein des institutions.
Et l’enseigner à l’école…

Jeff